Expressions faciales et micro-expressions

Les expressions faciales servent à communiquer de manière non-verbale. Elles nous permettent de communiquer de manière consciente et inconsciente des signaux concernant nos émotions, nos intentions, notre réflexion. Elles jouent un rôle clé dans nos interactions sociales privées ou professionnelles.

Avec ses nombreuses différentes fonctions, notre visage est le plus complexe et le plus polyvalent de tous les canaux de communication. Il nous permet de montrer aux autres notre état émotionnel par exemple et cela facilite la communication avec les autres.

Les expressions faciales sont un système de communication non-verbal. Elles fournissent des informations sociales à nos collègues, nos amis, notre famille et ainsi qu’aux personnes qui ne nous connaissent. Pensez à tout ce qui peut être communiqué avec juste une expression faciale. Vous pouvez sourire pour montrer votre bonheur ou votre accord, froncer les sourcils pour montrer à quelqu’un que vous êtes agacé ou en colère ou encore, vous pouvez soulever les sourcils pour poser une question ou appuyez un mot.

Ce sont différentes manières que nous avons de faire bouger, de manière délibérée, les muscles de notre visage pour indiquer à une autre personne un message, une pensée ou un ressenti particulier. Avec 43 groupes musculaires au niveau du visage et situés juste sous la surface de la peau, une fois activés et en mouvement, ils peuvent former plusieurs milliers de combinaisons différentes.

Parmi toutes ces combinaisons, sept d’entre elles reflètent ce que l’on appelle communément les expressions faciales universelles, relatives aux émotions et qui sont :

  1. La joie
  2. La tristesse
  3. La colère
  4. La peur
  5. La surprise
  6. Le mépris
  7. Le dégout

Ces expressions faciales apparaissent chez tous les humains (et chez certains animaux) et ont été décrites pour la première fois par Guillaume Duchenne de Boulogne et étudiées plus avant par Charles Darwin. Il peut y avoir une différence subtile entre les expressions faciales de différents individus et ce en raison de la variété de formes de visage, de blessures éventuelles ou encore à la suite d’utilisation de certains médicaments. La plupart du temps, elles semblent les mêmes partout dans le monde. Ci-contre, les 7 expressions et leurs caractéristiques.

Les références (unités d’action) à droite de l’image montrent les mouvements musculaires individuels de chaque expression. Elles indiquent les muscles spécifiques impliqués et les traits distinctifs visibles à la surface du visage. Elles sont dérivées du FACS (Facial Action Coding System), qui est méthode utilisée pour la recherche sur les expressions faciales développée par le Dr Paul Ekman et Wallace Friesen.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres expressions faciales telles que la confusion, la concentration et la honte par exemple, mais il n’existe actuellement aucun élément qui confirmerait leur universalité.

Les deux types d’expressions faciales :

Il existe deux manières distinctes de générer une expression faciale :

  • Soit l’émetteur décide de montrer des expressions pour communiquer à des fins sociales. Ces expressions sont créées consciemment en passant par le cortex cérébral de notre cerveau. Celui-ci joue un rôle dans la pensée, le langage et la conscience (entre autres fonctions). Lorsqu’elles passent dans notre cortex, nous avons le contrôle sur celles-ci. Par conséquent, c’est ici que ce que nous appellerons les « règles d’affichage » sont gérées et qui peuvent varier en fonction de différents éléments, dont votre contexte. Par exemple, vous ne riez pas de tout devant tout le monde.
  • Soit les expressions sont déclenchées par des réactions émotionnelles innées à la suite d’un stimulus et ne passent pas par le cortex cérébral. Elles ne laissent donc pas le temps de les conscientiser et peuvent provoquer des micro-expressions, considérées comme des fuites de nos véritables émotions avant de les contrôler d’une manière ou d’une autre (nous examinerons les micro-expressions un peu plus loin). Ceci est soutenu par l’universalité des émotions et de leurs expressions, ainsi que par des études montrant des expressions chez les nourrissons, les enfants aveugles et les athlètes (1).

Pourquoi les expressions faciales sont-elles utiles ?

La capacité à lire et à comprendre les expressions faciales de votre interlocuteur vous permet de mieux comprendre son point de vue et son état interne. Utilisé de manière constructive, cette capacité favorise une communication plus efficace, le développement de l’intelligence émotionnelle et au final permet d’entretenir ou de développer de meilleures relations avec les autres, pour ne citer que quelques-uns des avantages liés à cette compétence.

Si vous remarquez une expression de tristesse (par exemple, les coins des lèvres abaissés et le milieu des sourcils relevés) sur le visage d’un de vos collègues, il est alors intéressant de se demander pourquoi cela est apparu. Est-ce dû à quelque chose que vous venez de dire ou parce qu’il a quelque chose d’autre en tête ? Dans cet exemple, c’est ici que des questions « plutôt légères » pourraient vous aider à comprendre ce qui se passe réellement et au besoin, décider de proposer votre aide. Le fait de pouvoir proposer votre aide ou de faire preuve de compréhension à l’égard d’une autre personne qui n’a rien dit (de manière verbale) témoigne d’un niveau de conscience et d’empathie manifeste dont les autres se souviendront.

Vous pouvez également utiliser la reconnaissance des expressions faciales pour vous donner un avantage stratégique. Lors de la négociation d’un contrat commercial ou de l’achat d’une nouvelle voiture, vous pouvez évaluer les réactions de votre interlocuteur à partir de ses expressions faciales. Si vous présentez une offre agressive et constatez du dégoût sur le visage de votre interlocuteur, vous pouvez estimer que celui-ci est offensé par le chiffre proposé, ou éventuellement offensée par l’agressivité avec laquelle vous avez présenté l’offre. De toute façon, cela vous permet d’évaluer où vous voulez aller dans cette négociation.

Les expressions faciales et les micro-expressions

Les expressions faciales peuvent aussi manifester des pensées et des émotions cachées et apparaître sans que nous en soyons conscient. Elles sont connues sous le nom de micro-expressions faciales ou juste micro-expressions. Ces expressions faciales involontaires peuvent se produire en moins d’une demi-seconde et, étant donné que la personne n’a pas conscience de les manifester, cela donne un aperçu de ses pensées et de ses émotions véritables.

Contrairement aux expressions faciales utilisées dans la communication ouverte, les micro-expressions sont difficiles à simuler en raison de leurs manifestations rapides et inconscientes. Elles apparaissent rapidement avant que l’émetteur n’en soit pleinement conscient et ne puisse contrôler sa réaction émotionnelle. Au début, cela peut rendre leur observation et leur reconnaissance difficile. Mais avec une formation et de la pratique, il est possible de lire ses interlocuteurs de manière fiable tout en ayant une conversation.

Comment lire les expressions faciales et les micro-expressions ?

Il peut être difficile d’apprendre à lire les expressions faciales avec précision. Reconnaître les micro-expressions nécessite une formation et beaucoup de pratique. Vous pouvez apprendre à les repérer grâce à des formations en ligne ou à des formations plus approfondies en présentiel. Ces formations permettent de comprendre ce qui déclenche les émotions et leurs expressions et développent une meilleure communication, son intelligence émotionnelle ou encore sa capacité à détecter les mensonges et à analyser les comportements.

Après avoir appris à les déceler, la clé de la lecture des micro-expressions est la véritable attention. Être centré sur son interlocuteur pour comprendre ce qu’il dit et ce que son visage montre en parallèle. Il s’agit d’une étape importante pour pouvoir mettre en œuvre cette compétence dans votre vie personnelle et professionnelle.

Les techniques de reconnaissance des micro-expressions sont utilisées par le FBI et la CIA aux États-Unis ainsi que par d’autres organisations engagées dans la sûreté des Etats à travers le monde.

Lie to me – la série

Les micro-expressions et leur science sont le thème principal de la série télévisée Lie to me

Quel est l'avenir des expressions faciales ?

Au cours des 10 dernières années, la recherche et le développement de technologies dans le domaine des expressions faciales ont fortement augmenté. Nous avons constaté le déploiement de caméras pour analyser les émotions des utilisateurs face à des publicités en ligne. Cette méthode s’est ensuite même étendue à la reconnaissance des expressions faciale dans les rayons des supermarchés, tout ceci afin d’évaluer le ressenti des utilisateurs.

Des studios d’animation tels que Pixar et Disney ont étudié les méthodes liées aux expressions faciales développées par le Dr Ekman afin de rendre leurs personnages aussi réalistes que possible. Ils peuvent ainsi leur donner des expressions faciales beaucoup plus proches de la réalité, plus explicites et ainsi faciliter leur compréhension. L’utilisation de ces méthodes a ensuite été étendue aux jeux vidéo et est maintenant appliquée à des avatars en 3D et à certains robots grâce au machine learning.

De grandes sociétés de recrutement et des start-ups recherchent de nouvelles façons de recruter de manière plus efficace grâce à ces méthodes. Par exemple, les candidats envoient une vidéo d’eux-mêmes en train de répondre à une série de questions. Cette vidéo est ensuite analysée à l’aide d’un logiciel de détection d’expressions faciales, dans le but de souligner les traits spécifiques et ainsi d’évaluer la crédibilité du candidat.

Les entreprises aéroportuaires, les militaires et les sociétés de sécurité étudient la possibilité d’utiliser des caméras et des logiciels pour associer ce que nous savons des expressions faciales et du mensonge afin d’aider lors d’enquêtes et à la détection proactive de la menace et de suspects potentiels dans des lieux publics.

Malgré cela, l’état actuel de cette technologie est loin d’être totalement opérationnel et fiable. La capacité de ces algorithmes et de ces outils s’améliore, mais le défi réside dans la compréhension des motivations et des comportements sous-jacents. Une caméra haute-définition peut effectivement capturer l’image d’un voyageur dans un aéroport en train de faire la queue avant un contrôle de sécurité et affichant des les caractéristiques d’une expression de peur. Mais, le logiciel peut être facilement dupé… est-ce une grimace, un mouvement volontaire, un sourire maladroit ? En admettant même que l’expression de peur détectée soit exacte, quelle en est la cause véritable ? Le voyageur peut craindre d’être arrêté à cause de mauvaises intentions mais peut-être plus simplement car il a peur de prendre l’avion. Les indices seront les mêmes. C’est pour cela que l’homme reste au centre de la mise en œuvre de ces méthodes. C’est grâce au questionnement et à une bonne analyse du comportement en direct et ce, grâce à des protocoles de détection du mensonge et d’analyse du comportement de la part d’un agent de sécurité correctement formée que l’on parviendra à déterminer l’intention d’une personne…

Résumé

Bien que les expressions faciales et les micro-expressions soient extrêmement utiles pour comprendre les autres et améliorer notre communication, elles ne constituent pas une image complète de notre interlocuteur. Si vous cherchez à développer ou à exceller dans l’analyse du comportement ou la détection du mensonge, vous devez développer des compétences plus larges et une connaissance approfondie de la communication verbale et non-verbale. Les éléments qui seront aussi prendre en considération peuvent inclure la voix, le style verbal, le contenu verbal, le langage du corps et la psychophysiologie. Ces différents canaux permettent tous de comprendre le comportement des autres. En les lisant et en sachant comment les interpréter, vous pourrez amener l’entretien plus avant afin mieux comprendre votre interlocuteur, qu’il s’agisse de renforcer une relation, d’enquêter sur la crédibilité et le mensonge.

Vous désirez-en savoir plus ?

Références
(1) –  Rinn, William E. (1984). “The Neuropsychology of Facial Expression: A Review of the Neurological and Psychological Mechanisms for Producing Facial Expressions”. Psychological Bulletin. American Psychological Association, Inc. 95 (1): 52–77. doi:10.1037/0033-2909.95.1.52.